+ la clinique du pull +

S'inscrire à la lettre et recevoir toute l'actualité

tous uniques,chacun de nos pulls a son histoire

+  +  +

Quand le tricot fait le bien

19/10/2021

Quand le tricot fait le bien

Alors que Ludmila subit une mastectomie l’année dernière, une amie lui offre un cadeau inestimable: un sein en crochet!  C’est une association Américaine Knitted Knockers qui organise la fabrication et la distribution et très vite séduite par la facilité d’utilisation et le confort de ce  "néné » (comme il est appelé), elle décide de relayer l’initiative en Europe.

knitted hnockers
3 groupes se forment, un premier à la Baule qui va inspirer ceux de Mayenne et du Morbihan avec, à l’arrivée, plus d’une soixantaine de tricoteuses et crocheteuses bénévoles qui réalisent ces prothèses en France. 
Attention tout est effectué de façon stricte et homologuée par les unités médicales avec lesquelles l’association est en relation. Les fils, 100 % coton et acryliques, ont été spécialement sélectionnés et référencés après de nombreux tests. Ils sont commandés par les tricoteuses et tricoteurs (il y a aussi des messieurs) dans les merceries partenaires. Le rembourrage et la prothèse tout entière ont été médicalement approuvés.

knitted knockers des seins en tricot
L’aspect primordial de ces «nénés»:  ils sont entièrement gratuits et à disposition des femmes qui en font la demande. De surcroît, ils ne nécessitent pas un soutien-gorge spécialement adapté. La femme qui le porte garde sa lingerie d'avant,  garde son identité. Ils sont également totalement lavables et permettent d’aller se baigner, ce qui n’est pas le cas des prothèses conventionnelles.
Chaque pièce est soigneusement contrôlée par un service qualité très exigeant, mais surtout elle est emballée avec soin et personnalisée avec le nom de sa tricoteuse qui met 2 à 3 heures pour réaliser la pièce.

octobre rose
Cette année c’est le premier «Octobre rose» pour le Knitted Knockers France de Ludmila et l’association est très sollicitée.
Il faut savoir que ce sont entre 150 et 200 «nénés» qui sont délivrés chaque mois aux services hospitaliers qui les commandent pour les patientes qui le souhaitent, ainsi qu’une dizaine expédiée à des particulières qui en font la demande directement à l’association.
Certaines femmes décident également de tricoter leur prothèse avec la recommandation de l’association. Une façon de se reconstruire et de se réapproprier son corps en le recréant de ses propres mains.

des seins tricoter pour luter contre le cancer
Ludmila, ainsi que les femmes et les hommes qui l’entourent, effectuent un travail considérable pour que cette opération soit avant tout une aventure humaine de soutien et d’échanges afin que les femmes atteintes de la maladie se sentent entourées et choyées.
Et parce que malheureusement ce n’est pas qu’en Octobre (même rose) mais toute l’année que l’association confectionne et livre ses «nénés»,  je vous transmets le lien pour la soutenir et en savoir plus.

 

Vos dons serviront à financer l'achat du rembourrage médical qui est fort couteux ainsi que les frais d'envoi (offert aux femmes qui reçoivent les prothèses)  et de logistique.

 

        https://www.helloasso.com/associations/knitted-knockers-france/formulaires/1/widget

 

+la clinique du pull+

je m'inscris pour recevoir les dernières actualités