+la clinique du pull+

+ la clinique du pull +

La clinique du pull c'est l'opportunité de créer une nouvelle histoire pour toutes vos pièces maille favorites y compris celles que vous ne pensiez jamais pouvoir faire revivre

tous uniques,chacun de nos pulls a son histoire

+  +  +

Korrigan : les premiers pulls casual à la française

21/05/2021

Korrigan : les premiers pulls casual à la française

L’histoire d’un pull chiné dans la Brenne et rénové. Un gilet de la marque iconique Korrigan déniché au détour d’un vide grenier qui a fait remonter en moi une foule de souvenirs.

 

 

Ceux en particulier, des journées d’été à farfouiller dans le vaste grenier de la maison de vacances de mon enfance appelée « le pied d’Agneau ». Un lieu sous les toits ou la chaleur écrasante exhalait une odeur toute particulière, mélange de la charpente en bois mise nue et de la poussière des vieux objets foisonnants.

Réémergence de ce jour où j’avais débusqué une valise ayant appartenu à mon arrière-grand-mère Mathilde. Une merveille en carton bouilli, remplie de pulls !! et toute une collection de Korrigans.

 

 

Cols ronds avec jolies finitions tubulaire, manches courtes, manches longues, dos zippés. Des pièces que je prélevais deux par deux à chaque réouverture de la valise (pour que cela ne se sache pas ), chapardées comme un trophée, et que porte encore parfois aujourd’hui ! 

 

C’est en 1955 que la ligne Korrigan Lesur voit le jour. Elle est alors destinée aux élégantes actives avec des campagnes publicitaires dynamiques dessinées par Gruau.

 

C’est l'entreprise La Lainière de Roubaix, fondée en 1911 qui la produit.
Reconstruite après-guerre cette filature va devenir la plus moderne d’Europe et connaitra son apogée dans les années 60 avec le parrainage d’Eddie Barclay qui lance alors le groupe de rock français "Les Chaussettes noires. "!!!

 

 

C’est dire : jusqu’à la reine d’Angleterre Elisabeth II qui viendra visiter le site de production ! Zone qui s'étend alors au-delà de Roubaix, allant de Tourcoing et à Wattrelos, totalisant seize hectares et employant jusqu’à 15 000 salariés, on est en 1973 et c’est l’ère de l’empire Prouvost. 

Empire qui comptera 25 filiales, dont Pingouin, Stemm, Rodier, Korrigan, Welcomme Moro, Prouvost-Masurel, les Tissages Lepoutre.

Les année 80 voient le déclin du groupe qui n’a pu endiguer la concurrence acharnée venue de l’étranger.

 


En 1989 les tensions internes, lutte du pouvoir des 2 entités dirigeantes Jérôme Seydoux Bernard Arnault, entrainent une vague de licenciements qui ne cessera jusqu'aujourd’hui, où, seul le réseau de boutiques Pingouin subsiste encore.

Quant au site de production : il est au cœur d’un vaste projet de rénovation incluant l’économie circulaire dans une région en pleine renaissance à l’origine d’une quantité d’initiatives engagées et dynamiques.
A suivre donc…

 

Le gilet chiné, soigné est désormais prêt pour une seconde vie!

 

 

 

 

Je reprendrai bien un petit pull bien chaud s’il vous plait, et toi tu veux quoi? L'homme mysterieux

je m'inscris pour recevoir les dernières actualités