+ la clinique du pull +

S'inscrire à la lettre et recevoir toute l'actualité

Tous uniques, chacun de nos pulls a son histoire..

L'homme mysterieux

09/04/2021

L'homme mysterieux

 + la clinique du pull+  détricote "l'histoire" et présente l'inconnu des "fondamentaux"

"Nous sommes à Dieppe. J'ai 19 ans, je fais mon intéressant, comme on dit. Je rentre de la plage dans la Grande Rue devant les Dieppois médusés. Fakir barbu, pieds nus, ma serviette de plage nouée en guise de turban, je porte un chandail vert. C'est un pull à mailles fines et emmanchures diminuées, article de luxe qui n'était pas encore fabriqué en France.

Ce pull n'est pas n'importe quel pull. Il vient tout juste d'arriver d'Italie alors la Reine incontestée de la maille.

Mon père, commerçant avisé était toujours à la recherche des meilleurs articles de chemiserie bonneterie qu’il allait tous les lundis chercher à Paris.

dessin de Michel Henocq
Il avait entendu dire que l’Italie, à la pointe de l’innovation à cette époque, produisait de très belles mailles.


On était en 1957. Un jour, après une absence plus prolongée que d’habitude, il revint le coffre de sa traction-avant chargé de deux lourdes valises qu’il ouvrit devant moi, pleines de merveilleux tricots, pulls, gilets. Un vrai trésor des Mille et une nuits !

dessin à l'encre de Michel Hénocq

Je ne sais comment il avait fait pour trouver ces articles remarquables mais, précurseur comme toujours, il était le seul à les vendre à Dieppe, ville moyenne de bord de mer et qui n’était pas Deauville, mais où les habitants avaient un grand souci d’élégance. Inutile de dire que la marchandise s’écoula rapidement. Je fus le premier à arborer un de ces pulls magiques que mes copains bien sûr m’envièrent..."

 

Signé Michel Hénocq mon papa, peintre de toujours, qui à réalisé les dessins illustrant son histoire de pull !

Retrouvez aussi ses réalisation sur son site en lien

 

 

+  +  +

+la clinique du pull+